marketing sensoriel

LE MARKETING SENSORIEL

Rate this post

Le marketing sensoriel est une forme de marketing expérientiel. Dans ce cadre, il existe aussi LE MARKETING EMOTIONNEL et le MARKETING TRIBAL.

Quand la stratégie marketing se veut « sensorielle » elle vise à stimuler les achats et à conforter le lien entre la marque et le consommateur grâce à la sollicitation des 5 sens.

Plus les points de contact sensoriels sont nombreux, plus l’expérience sera mémorable.

L’idée se base sur le principe qu’il existe un lien entre le comportement d’achat et l’atmosphère qui se dégage d’un point de vente.

L’atmosphère va dépendre des caractéristiques extrinsèques aux produits.

Son application augmente la perception que peuvent avoir les consommateurs des produits en magasin et permet à terme, une plus grande fidélisation de la clientèle.

C’est l’intensité concurrentielle qui a encouragée le  développement du marketing sensoriel. Pour éviter la comparaison par le prix, les marques voir les enseignes, vont créer par des émotions, de l’attachement entre elles et le consommateur.

C’est aussi le développement du e-commerce qui a encouragé le développement du marketing sensoriel.

Face à la concurrence du net, le commerce traditionnel a dû trouver des astuces pour faire déplacer les consommateurs en magasins: déguster, toucher, sentir un produit ou vivre un moment agréable dans le point de vente même est devenu alors un atout à ne pas négliger.

Le marketing sensoriel se définit par un mise en éveil des 5 sens: la vue, l’ouïe, le goût, l’odorat et le toucher.

La vue : le marketing visuel

La vue est le sens le plus développé. 80% des stimuli que nous recevons sont visuels.

C’est aussi le premier point de contact entre un produit et le consommateur.

Les couleurs jouent une grande importance dans le marketing visuel car elles influencent les émotions et les perceptions. Elles jouent aussi un grand rôle dans l’identification et la perception des marques, d’où leur importance au travers du logo.

L’ouïe : Le marketing sonore

L’ambiance sonore a trois objectifs majeurs:

  • Procurer du plaisir et du bien-être,
  • Créer l’ambiance en donnant des informations sur l’univers du point de vente,
  • Donner un rythme de visites et générer de l’achat d’impulsion.

L’ambiance sonore a un impact certain sur le comportement des individus (clients et employés).

Le choix de la musique à diffuser repose sur 4 piliers:

  • Le style qui reflète l’image du point de vente,
  • Les émotions qu’elle évoque,
  • Le tempo, qui stimule ou détend,
  • La notoriété de l’artiste ou de la chanson (critère distinctifs du magasin).

Le goût : Le marketing gustatif

C’est le plus difficile à mettre en place.

Il a pour objectif de détendre et de procurer du bien-être.

En Angleterre, on offre très souvent en magasins du thé et des petits biscuits dans un espace dédié.

En France, des bonbons ou du chocolat sont parfois mis à dispo en caisse… mais nous pourrions nous améliore dans ce domaine.

Dans les pays arabes on offre très souvent le thé à la menthe dans les souks… Cela permet de patienter durant la négociation qui peut durer des heures !

L’odorat : Le marketing olfactif

L’odorat a un impact émotionnel très fort. Il peut ressusciter des émotions enfouies depuis l’enfance. L’histoire de la petite madeleine… vous connaissez sans doute !

L’odeur perçue influence la perception et renforce le positionnement du produit.

Pour certains consommateurs, l’odeur est un critère de choix.

En magasin, les odeurs apportent un confort d’ambiance et ont une importance sur le temps passé dans le lieu et sur les émotions ressenties.

Le toucher : Le marketing kinesthésique

Le marketing kinesthésique fait référence au toucher du produit en lui-même, à la relation établit entre le produit et le consommateur et à l’ambiance thermique et hygrométrique qui conditionnent le bien-être en magasin

Le toucher permet d’atteindre une situation de confort, non négligeable dans l’acte d’achat. Il peut être aussi instrumental (juger de la qualité d’un tissu ou de la maturité d’un fruit) ou peut apporter du plaisir (toucher velours, fourrure, soie…).

Il sera difficile aux marques d’éveiller les 5 sens à la fois mais jouer au minimum sur 3 reste facile. Le marketing sensoriel a donc de beaux jours devant lui !

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi LE MARKETING TRIBAL.

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi LE MARKETING EMOTIONNEL.

 

6 réflexions au sujet de « LE MARKETING SENSORIEL »

Laisser un commentaire