Archives du mot-clé consultant marketing

MES 5 ASTUCES POUR METTRE EN PLACE SON PERSONAL BRANDING sur les réseaux sociaux.

LE PERSONAL BRANDING pourrait se traduire assez justement par le MARKETING DE SOI. Comment se considérer comme un produit et appliquer les règles fondamentales du Marketing pour séduire ses lecteurs et/ou ses auditeurs, dans le simple but de se faire aimer d’eux ?

En tant que Conseil Marketing et Communication, j’ai défini 5 astuces pour être performant dans la détermination et la Communication de son PERSONAL BRANDING.

Je vous les livre ici, en espérant que vous puissiez les mettre en application rapidement :

1/ Réussir à « scénarisez sa vie et ses qualités sous forme de story telling » pour façonner son personal branding.

Cela se résume à parler de soi de façon à donner envie à votre interlocuteur de vous rencontrer. Pour bien le faire, il suffit de rester vous-même. Alors bien entendu que vous n’allez pas plaire à tout le monde, mais en humble conseil marketing auprès des PME/PMI, je vous dirais que ce n’est pas grave ! Ne pas faire l’unanimité est un fait à accepter. L’essentiel est de toucher des personnes dont les énergies feront échos aux vôtres.

2/ Sélectionner ce que l’on va communiquer et ce que l’on va garder pour soi pour protéger son personal branding.

Il est important de déterminer où mettre le curseur. Si vous avez envie de parler du très bon restaurant que vous avez découvert dernièrement à Marseille, grâce à votre meilleure amie… Why not ? Mais sachez alors pourquoi vous le faites. Ce peut être pour relayer de bonnes adresses et vous positionner ainsi comme découvreur de talents. Ce peut être aussi pour vous positionner comme fervent opposant au Marseille Bashing dont la ville fait les frais depuis plusieurs années. Dans ce cas votre post ou votre article devra présenter un angle différent que le premier. Comprenez-vous la différence ?

3/ Rester naturel avant tout pour assurer la crédibilité de son personal branding.

Surtout ne pas se confectionner un personnage pour éviter tout problème de non congruence et de non cohérence à un moment donné. Comme le dit le proverbe « chassez le naturel et il revient au galop » ! Rien de pire que de s’inventer une voire plusieurs vies qui se recouperont inévitablement sur les réseaux et créeront la confusion voire le doute dans l’esprit de vos lecteurs. En marketing, lorsqu’on détermine « la proposition de valeur d’un produit ou d’un service », on ne ment pas. Dans le cas contraire, le consommateur ne resterait pas dupe longtemps et se ferait le porte-parole de votre mauvaise réputation.

4/ Etre régulier dans ses publications pour installer son personal branding.

Etre régulier dans ses publications, signifie instaurer des RDV avec ses lecteurs. Rien de tel que la technique du calendrier hebdomadaire, qui vous assurera une régularité de communication et installera peu à peu votre notoriété. Déclinez ce calendrier par réseaux afin d’obtenir une photographie hebdomadaire de vos publications.

5/ Ne pas hésiter à recycler ses publications pour faire rayonner son personal branding.

On parlera différemment de la MEME thématique sur les différents réseaux sociaux. Choisissons pas exemple la thématique de votre présence au SALON DES ENTREPRENEURS DE MARSEILLE.

Facebook : je suis au Salon des Entrepreneurs de Marseille aujourd’hui. Et vous ?

Twitter: le salon des #entrepreneurs s’ouvre aujourd’hui à #Marseille. Venez y rencontrer les #entrepreneurs et #dirigeants d’aujourd’hui et de demain !

Instagram : le #salondesentrepreneurs j’y étais ce matin ! #villedemarseille #marseille

Youtube : poster une vidéo de votre passage sur le salon voire même de votre interview si vous avez pu en donner une !

Linkedin : L’agenda du salon des entrepreneurs de Marseille

Pinterest : un photo du Parc Chanot où se déroule l’évènement avec comme commentaire : Marseille met à l’honneur son entrepreneuriat

J’espère que vous aurez compris les enjeux du PERSONAL BRANDING… Alors maintenant à vous !

UN CONSEIL MARKETING COMMUNICATION COMME COACH DE MAKE THE CHOICE

UN CONSEIL MARKETING COMMUNICATION COMME COACH POUR AIDER LES JEUNES ENTREPRENEURS A TROUVER LEURS VOIES…

DE CONSEIL MARKETING  COMME COACH DANS LE CADRE DE MAKE THE CHOICE

Quand on n’est pas coach à The Voice, sachez qu’on peut l’être à #Makethechoice, l’opération originale imaginée par l’UPE13 (Union Patronale des Bouches du Rhône) afin de promouvoir l’entrepreneuriat auprès des jeunes de 18 à 30 ans, sans formation supérieure particulière.

En Mars prochain, 100 candidats seront sélectionnés par un jury, grâce à un pitch vidéo. Au mois de Juin 2018, 10 candidats seront les heureux gagnants de cette belle aventure et pourront lancer leurs projets accompagnés par des pro et soutenu par une campagne de crowdfounding.

En tant que chef-d’entreprise et Conseil en Stratégie Marketing et Communication, j’avais envie de donner de mon temps à cette belle initiative car aider un jeune à trouver sa voie, ce peut être aussi a mission.

GPS MARKETING COACH A #MAKETHE CHOICE DE L’UPE13

LE CONSEIL EN MARKETING, SPECIALISTE DU COMPORTEMENT D’ACHAT

QUEL EST LE COMPORTEMENT DES CONSOMMATEURS FACE A L’ACTE D’ACHAT ? DECRYPTAGE DU CONSEIL MARKETING.

Pour expliquer et mieux comprendre les comportements des consommateurs face à l’acte d’achat, il faut d’abord considérer ces comportements d’un point de vue :

  • Démographique (sexe, âges, variables géographiques),
  • Socio-économique (patrimoine et revenus, profession, classe sociale…)
  • Psychographique (styles de vie, valeurs et personnalité),
  • et Comportemental (cultures).

LA VISION MARKETING DU PROCESSUS D’ACHAT DU CONSOMMATEUR:

Au commencement, il y eut l’identification du BESOIN…

  • Quand le consommateur identifie un besoin il perçoit clairement un écart entre la situation actuelle et une situation idéale.
  • Puis il s’informe : cette recherche d’information s’arrête quand les solutions trouvées semblent à priori acceptables.
  • Ensuite, il évalue les solutions : il fait alors des comparaisons entre les solutions trouvées. Comparaison entre les caractéristiques objectives du produit et la perception que le consommateur en a.
  • Et enfin, il prend alors sa décision : il décide d’acheter ou pas. Attention à ce stade à la notion de prise de risque. Le produit le mieux évalué ne sera pas forcément acheté, en raison de sa date de disponibilité, des valeurs qu’il diffuse.
  • Il fait son auto-analyse : c’est une évaluation post-achat : soit elle est positive (réachat et fidélité, bouche à oreille favorable…) soit elle est négative : il faut alors rechercher les causes et trouver des solutions.

Pour comprendre le processus d’achat du consommateur, la Stratégie Marketing identifie et analyse ses besoins, en s’appuyant sur la pyramide de Maslow.

Le besoin pousse l’individu à agir. L’énergie dépensée pour combler le manque identifié, sera alors proportionnelle au besoin ressenti.

Abraham Maslow est célèbre pour avoir identifié une pyramide des besoins, bien connue des marketeurs.

Maslow identifie 5 besoins majeurs chez l’individu :

  1. LES BESOIN PHYSIOLOGIQUES qui sont liés à sa survie (la faim, la soif, la nécessité de se reproduire…)
  2. LES BESOINS DE SECURITE qui sont liés à la protection (trouver un abri, se couvrir contre le froid…)
  3. LES BESOINS D’APPARTENANCE SOCIALE  qui sont liés aux besoins de se regrouper.
  4. LES BESOINS D’ESTIME qui sont liés au fait d’être estimé par les autres pour s’estimer soi-même. Dans ce contexte l’IMAGE DE LA MARQUE est importante.
  5. LES BESOINS D’ACCOMPLISSEMENT qui sont liés au fait de se trouver, d’être en parfaite harmonie avec ses valeurs : ce peut être par le fait de s’investir pour les autres, de réaliser une passion…

Pour Maslow les besoins 4 et 5 dits d’ordres supérieurs ne peuvent être ressentis quand les autres besoins dits primaires, sont satisfaits.

Alors sauriez-vous mieux définir vos besoins après la lecture de cet article ?

Si vous avez aimé cet article, découvrez celui sur NOS MOTIVATIONS A L’ACHAT, en cliquant ici.

marketing experientiel

LE CONSULTANT MARKETING COMME EXPERT DU MARKETING EXPERIENTIEL

Le marketing expérientiel est une approche bien connue des consultants marketing. Elle est basée sur l’expérience du client avec le produit ou plus généralement une marque.

Cette expérience va permettre aux consommateurs, d’associer à la valeur intrinsèque d’un produit, une émotion… une sensation de bonheur et de plaisir.

L’objectif du marketing expérientiel est de faire vivre au client une expérience unique qui lui laissera un souvenir positif du produit et donc de la marque.

L’approche la plus basique du marketing expérientiel est de jouer sur la qualité de l’accueil dans les points de vente, sur la qualité de l’environnement et sur la qualité des informations données aux clients.

La théâtralisation du point de vente peut être considérée aussi comme une forme de marketing expérientiel car elle a pour but de mettre en scène une offre produit, de façon ponctuelle ou permanente.

Le but est de créer une ambiance favorable à l’acte d’achat  et d’augmenter la fréquentation dans les magasins. L’enseigne NATURE ET DECOUVERTE par exemple, est particulièrement performante dans ce domaine, de même que la marque Abercrombie and Fish dans le domaine textile.

Il existe différentes manières de faire du marketing expérientiel. LE MARKETING SENSORIEL qui fait appel au 5 sens en est une. Mais il y en a d’autres comme LE MARKETING ÉMOTIONNEL et le MARKETING TRIBAL.

Si vous avez envie de découvrir LE MARKETING SENSORIEL, cliquez ici.

Si vous avez envie de découvrir LA MARKETING EMOTIONNEL, cliquez ici.

Si vous avez envie de découvrir LE MARKETING TRIBAL, cliquez ici.

 

 

 

LA STRATEGIE MARKETING

LE MARKETING TRIBAL VU PAR LE CONSEIL EN MARKETING COMMUNICATION

Le marketing tribal est une forme de marketing expérientiel. Dans ce cadre, il existe aussi LE MARKETING SENSORIEL et le MARKETING EMOTIONNEL.

Le marketing tribal consiste à utiliser les comportements sociaux de certains groupes de consommateurs, des tribus, pour promouvoir un produit ou un service. Analyse de Conseil en Marketing Communication

Une tribu se caractérise par des rites et comportements communs.

Populations jeunes: surfers, rappeurs, collégiens…

Ou plus âgées: les golfers, fumeurs de cigares, propriétaires de voitures de collections, chasseurs, motards…

Quand la stratégie marketing et communication se veut « tribale », elle unit les individus d’une tribu par un véritable affect.

Dans le marketing tribal c’est l’entreprise qui doit être fidèle à ses clients, à leurs valeurs, ainsi qu’aux éventuels rites du groupe.
Pour faire du marketing tribal il faut que l’entreprise :

  1. Propose une expérience complète.
  2. S’intègre à la tribu et puisse interagir avec elle.
  3. Fasse que son personnel partage sa passion avec la tribu, et soit engagé et impliqué émotionnellement.
  4. Recherche une intimité avec le consommateur.

Aujourd’hui, les consommateurs sont de plus en plus satisfaits de partager et d’exprimer leurs passions à travers des rituels et des pratiques.

Rollers, ravers, bikers, rappers, gothiques, adeptes des jeux vidéo, fans de Michaël Jackson, accros de Reality TV, propriétaires de Fiat 500, de Mini, de voitures de collection, ou encore amateurs de cigares, le paysage actuel donne l’impression que les tribus sont au rendez-vous.

Tout ceci nous amène à penser que le marketing tribal n’en est encore qu’à ses prémices.

Si vous avez aimé cet article, je vous invite aussi à découvrir LE MARKETING SENSORIEL, en cliquant ici.

Si vous avez aimé cet article, je vous invite à découvrir LE MARKETING EMOTIONNEL, en cliquant ici.

 

marketing emotionnel

LE MARKETING EMOTIONNEL VU PAR LE CONSULTANT EN MARKETING COMMUNICATION

Le marketing émotionnel est une forme de marketing expérientiel. Dans ce cadre, il existe aussi LE MARKETING SENSORIEL et le MARKETING TRIBAL.

Le marketing émotionnel a pour objectif de remettre la marque dans le coeur des clients, en créant une émotion. Analyse par le consultant en marketing communication.

L’EMOTION va favoriser l’ACTION. Etre sous le coup des émotions favorise des actions impulsives qui court-cicuitent en fait la raison.

Le marketing des émotions s’appuie sur des émotions fortes positives ou négatives.

En suscitant des émotions positives chez le consommateur, le marketing permet selon les cas de favoriser l’acte d’achat en point de vente voir des ventes additionnelles, une connivence entre la marque et le consommateur, la mémorisation publicitaire et  l’attachement à la marque.

Les émotions négatives telles que la peur ou la colère, peuvent également faire l’objet de messages forts et  provoquer chez le consommateur de nouveaux comportements tels que l’envie d’arrêter de fumer, ou de manger trop de produits sucrés.

Elles peuvent encore susciter des vocations pour travailler dans une ONG ou pour s’occuper de populations en détresse (SDF, jeunes drogués, femmes battues…).

Les outils privilégiés de la stratégie marketing pour susciter des émotions sont:

La photo et la vidéo (qui éveillent à leur façon l’œil et l’ouïe), le sponsoring (car il associe les valeurs d’un sport par exemple à celles d’une marque), le story-telling (car le fait de raconter une histoire autour du produit génère des émotions), les mascottes (types vache qui rit ou Malabar… qui créent un affect fort et pas seulement auprès des enfants !), les leaders d’opinions (artistes de cinéma ou encore  chanteurs reconnus qui incarnent la marque et qui crée une identification par le consommateur).

Et maintenant prenez cinq petites minutes pour identifier chez vous les liens qui vous unissent à vos marques préférées et comprenez la ou les façons dont celles-ci interagissent avec vous. Vous n’achèterez plus jamais de la même façon !

Si vous avez aimé cet article, découvrez aussi LE MARKETING SENSORIEL.

Si vous avez aimé cet article, découvrez aussi LE MARKETING TRIBAL.